À propos de l’abbaye et du site

Sceau_MorimondSelon la tradition, l’abbaye de Morimond (Morimondus, de mori mundo : mourir au monde), quatrième fille de Cîteaux, fut fondée juste après celle de Clairvaux, en juillet 1115. Les travaux de Michel Parisse ont bien montré que la fondation se situe plus probablement vers 1117. La pancarte de fondation de l’abbaye datée de 1126 et conservée aux Archives départementales de la Haute-Marne relate les détails de cette fondation à postériori. Les cisterciens se sont installés sur un terrain où un ermite Jean officiait déjà, par l’intermédiaire de l’évêque de Langres Josceran, de Brancion. Etienne Harding, abbé de Cîteaux comme à son habitude, aurait visité les lieux, dans le Bassigny (auj. Fresnoy-en-Bassigny), dans le diocèse de Langres, aux confins de la Champagne, de la Lorraine et de la Bourgogne. Etienne Harding accepta cette nouvelle implantation, d’autant plus que le seigneur d’Aigremont, et son épouse Adeline, mais aussi d’autres seigneurs, avaient accepté de céder aux moines un grand nombre de biens. Ce fut un allemand, venu comme les autres moines de Cîteaux, qui dirigea le nouveau monastère, Arnold.

 

Depuis plusieurs années le site historique de l’abbaye cistercienne de Morimond est étudié. Les différents chantiers de fouilles programmées financés par le service régional de l’archéologie de Champagne-Ardenne ont permis de mettre au jour d’importants vestiges du XIIe au XVIIIe siècle. Ces découvertes nous en apprennent davantage sur la richesse de l’histoire de cette abbaye.

Nous vous proposons de partager ces découvertes avec vous au travers de ce site.

 

 

Responsables de la publication Benoit Rouzeau et Michel Latour

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑